Centre de Recherche en Poétique, Histoire Littéraire et Linguistique (CRPHLL)


Groupe de Recherche sur les Représentations Européennes de l’Afrique aux 17e et 18e siècles

La création du G.R.R.E.A.17/18 en 2009 est l’aboutissement de plusieurs années de recherches au sein du CRPHLL (EA-3003) sur les savoirs et les représentations de l’Afrique aux 17e et 18e siècles en Europe.

Dirigé par David Diop il rassemble des chercheurs en Histoire, en Histoire de l’art et en Littérature qui travaillent sur les représentations (textuelles et iconographiques) européennes de l’Afrique et de Madagascar. 
Sensible au contexte d’élaboration des textes et des images, le groupe a privilégié jusqu’alors une approche foucaldienne des savoirs et des représentations de l’Afrique et des Africains au siècle des Lumières. Si la notion de « régime de véridiction » empruntée à Michel Foucault a été utile pour éviter de tomber dans des jugements anachroniques sur les représentations de la période, celle du « pouvoir d’affirmation » des sources a visé à mieux comprendre les modalités de la circulation du savoir sur l’Afrique au siècle des Lumières.

L’idée de la création du G.R.R.E.A.17/18 est l’aboutissement de plusieurs années de recherches sur les savoirs et les représentations de l’Afrique au 18e siècle qui ont été marquées par :

  • Un colloque international organisé par David Diop et Gérard Lahouati, colloque accompagné d’une exposition de gravures d’époque sur l’Afrique appartenant à Patrick Graille et intitulé L’Afrique et les Africains dans l’imaginaire français au 18e siècle (Université de Pau, octobre 2006).
  • Une table ronde tenue au XIIe Congrès international des Lumières intitulée Généalogie du savoir sur l’Afrique noire en Europe au 18e siècle (Montpellier, juillet 2007).
  • La publication de l’ouvrage L’Afrique du siècle des Lumières : savoirs et représentations, dir. Catherine Gallouët, David Diop, Michèle Bocquillon et Gérard Lahouati, Oxford, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 2009.
  • La publication d’un numéro thématique de la revue Dix-Huitième siècle intitulé L’Afrique, dir. David Diop, Patrick Graille et Izabella Zatorska, Paris, La Découverte, 2012.

Le Groupe de Recherche sur les Représentations Européennes de l’Afrique s’est également doté d’une revue périodique, Les Cahiers du GRREA 17/18,  dont le premier numéro intitulé Continuités et rupture des sources du savoir sur l’Afrique aux 17e et 18e siècles, est paru en novembre 2016 aux éditions Nicolas Malais à Paris (ISBN - 978-2-9526783-2-2).



Le GRREA 17/18 organise un colloque international intitulé L’Afrique des savants (17e-20e siècles)  qui doit se tenir à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal) du 5 au 7 février 2018. Ce colloque sera précédé par une journée d’étude sur le même thème de recherche, le 7 novembre 2017, à l’université de Pau et des Pays de l’Adour.

Les membres actuels du GRREA 17/18 sont :

  • Sylviane ALBERTAN-COPPOLA, Université d’Amiens, France.
  • Karine BÉNAC, Université des Antilles, France.
  • Isabelle CHARLATTE-FELS, Université de Bâle, Suisse.
  • Andrew CURRAN, Wesleyan University, Middletown, États-Unis.
  • Hélène CUSSAC, Université de Toulouse, France.
  • David DIOP, Université de Pau et des Pays de l’Adour, France.
  • Catherine GALLOUËT, Hobart and William Smith Colleges, Geneva, New York, États-Unis.
  • Angélique GIGAN, Université de La Réunion, France.
  • Patrick GRAILLE, associé à Wesleyan University, Middletown, États-Unis.
  • Jean-Claude HALPERN, A.P.E.C.E. (Association pour l’Étude de la Colonisation européenne, 1750-1850), Paris, France.
  • Gérard LAHOUATI, Université de Pau et des Pays de l’Adour, France.
  • Dominique LANNI, Université de Malte, Malte.
  • Françoise LE BORGNE (Université de Clermont-Auvergne, France.
  • Nicolas MALAIS, Libraire de livres anciens et éditeur, Paris, France.
  • Sylvain MENANT, Université Paris-Sorbonne, France.
  • Jean MOOMOU, Université des Antilles, France.
  • Claudia OPITZ-BELAKHAL Université de Bâle, Suisse.
  • Jean-Michel RACAULT, Université de la Réunion, France.
  • Ousmane SEYDI, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal et Université de Bâle, Suisse.
  • Simao SOUINDOULA, Université Agostinho Neto, Angola.
  • Izabella ZATORSKA, Institut d’études romanes, Varsovie, Pologne.
  • Roberto ZAUGG, Université de Lausanne, Suisse.
  • Joanna ZIOBROWSKA-GUERIN, Université de Zielona Gora, Pologne.