Centre de Recherche en Poétique, Histoire Littéraire et Linguistique (CRPHLL)


Hélène Laplace-Claverie

Domaines de recherche

  • Théâtre français des XIXe et XXe siècles
  • Littérature et danse

Ouvrages publiés

  • Écrire pour la danse : les livrets de ballet de Théophile Gautier à Jean Cocteau (1870-1914), Champion, coll. « Romantisme et modernités », 2001 (551 p.)

  • Modernes féeries. Le théâtre français du XXe siècle entre réenchantement et désenchantement, Champion, coll. « Littérature de notre siècle », 2007 (316 p.)

  • Le miel et le fiel. La critique théâtrale en France au XIXe siècle, sous la dir. de Mariane Bury et Hélène Laplace-Claverie, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, coll. « Theatrum mundi », 2008 (347 p.).

  • Le théâtre français du XIXe siècle, sous la dir. d’Hélène Laplace-Claverie, Sylvain Ledda et Florence Naugrette,L’Avant-Scène Théâtre, 2008 (566 p.).

  • Minority Theatre on the Global Stage : Challenging Paradigms from the Margins, sous la dir. de Madelena Gonzalez et Hélène Laplace-Claverie, Cambridge Scholars Publishing, 2012 (407 p.). Ouvrage bilingue.

  • Classicisme et modernité dans le théâtre des XXe et XXIe siècles. Mélanges offerts à Marie-Claude Hubert, sous la dir. de Florence Bernard, Michel Bertrand et Hélène Laplace-Claverie, Presses de l’Université de Provence, coll. « Textuelles », 2014.

 

Articles récents

  • « Chantecler au miroir de L’Oiseau bleu, ou les caprices de la féerie », Histoires littéraires, vol. x, n° 38, avril-mai-juin 2009, p. 83-91.

  • « Le Bal des voleurs de Jean Anouilh : apothéose ou métamorphose de la comédie-ballet ? », Anouilh aujourd’hui, numéro de la revue Études littéraires (Université de Laval, Québec), printemps 2010, p. 105-114.

  • « Donner à lire des ballets : l’exemple des arguments chorégraphiques de Cocteau », Revue d’histoire du théâtre, numéro spécial « Le texte de théâtre et ses publics », textes réunis par Ariane Ferry et Florence Naugrette, 2010-I-II, p. 184-190 [actes du colloque international organisé à l’Université de Rouen du 21 au 23 mai 2007].

  • « Y a-t-il une fortune chorégraphique de l’œuvre de Musset ? », Fortunes de Musset, études réunies par André Guyaux et Frank Lestringant, Garnier, Série Études dix-neuviémistes, n°5, 2011, p. 341-355 [actes du colloque international organisé à l’Université Paris IV-Sorbonne du 8 au 9 juin 2007].

  • « Quand Anouilh entre dans la danse », Revue d’histoire littéraire de la France, 2010-n°4, p. 863-871.

  • « Cocteau choréconteur, ou l’art de mettre en mots l’éternel présent de la danse », Minard, coll. « La Revue des lettres modernes », série Jean Cocteau n°6 (Figures de la narration), textes réunis et présentés par Serge Linarès, 2010, p. 103-114.

  • « Jouer Renard aujourd’hui », Bulletin de l’Association « Les Amis de Jules Renard », vol. hors-série, année 2011, p. 255-262 [actes du colloque international « Jules Renard, un œil clair pour notre temps », organisé par Michel Autrand à la BnF et à l’Université Paris VII les 26 et 27 mars 2010].

  • « Le répertoire chorégraphique de l’Opéra de Paris entre 1870 et 1914 : transition ou décadence ? », Le répertoire de l’Opéra de Paris (1671-2009). Analyse et interprétation, sous la dir. de Solveig Serre et Michel Noiray, École nationale des Chartes, coll. « Études et rencontres », 2010, p. 261-272 [actes du colloque international organisé à l’Opéra Bastille, sous l’égide du CNRS, du 10 au 12 décembre 2009].

  • « Danser Ionesco, ou la leçon de chorégraphie », Eugène Ionesco. Classicisme et modernité, sous la dir. de Marie-Claude Hubert et Michel Bertrand, Presses de l’Université de Provence, coll. « Textuelles – Théâtre », 2010, p. 63-70 [actes du colloque international organisé à l’Université de Provence du 11 au 13 juin 2009].

  • « Musset et la valse », L’Hospitalité des savoirs. Mélanges offerts à Alain Montandon, Presses de l’Université Blaise Pascal, 2011, p. 583-593.

  • « Carmen et les chorégraphes du XXe siècle », Cahiers Mérimée (Classiques Garnier), n°3, 2011, p. 99-107.

  • « ‘adame Miroir, objet chorégraphique mal identifié », Jean Genet. Du roman au théâtre, sous la dir. de Marie-Claude Hubert et Michel Bertrand, Presses de l’Université de Provence, coll. « Textuelles – Théâtre », 2011, p. 111-120 [actes du colloque international organisé à l’Université de Provence du 10 au 12 juin 2010].

  • « L’identité basque en question dans la pastorale souletine », Minority Theatre on the Global Stage : Challenging Paradigms from the Margins, sous la dir. de Madelena Gonzalez et Hélène Laplace-Claverie, Cambridge Scholars Publishing, 2012, p. 93-102 [actes du colloque international organisé à l’Université d’Avignon du 8 au 10 décembre 2010].

  • « Jules Verne au théâtre : de la page à la scène, de l’illustration au spectacle, de la deuxième à la troisième dimension », La relecture de l’œuvre par ses écrivains mêmes. Tome III : se relire par l’image, sous la dir. de Mireille Hilsum et Hélène Védrine, Kimé, coll. « Cahiers de Marge », 2012, p. 289-300.

  •  « La sorcière et ses avatars dans le répertoire romantique et postromantique », Repères, cahier de danse, Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, nov. 2012, n°30, p. 5-8.

  • « Décadence et renaissance de la féerie théâtrale française autour de 1900 », Lendemains. Études comparées sur la France, Narr Verlag, n°152, 1/2014, p. 11-18.

  • « Écrire pour la danse au XXe siècle », Classicisme et modernité dans le théâtre français du XXe siècle. Mélanges offerts à Marie-Claude Hubert, sous la dir. de Florence Bernard, Michel Bertrand et Hélène Laplace-Claverie, Presses de l’Université de Provence, coll. « Textuelles », 2014, p. 85-92.

  • « Une féerie peut-elle être une pièce à thèse ? Réflexions sur une forme paradoxale d’engagement dans le théâtre du premier XXe siècle », Des écritures engagées aux écritures impliquées. Littérature française (XXe-XXIe siècle), sous la dir. de Catherine Brun et Alain Schaffner, Éditions Universitaires de Dijon, coll. « Écritures », 2015, p. 41-50.

  • « Métamorphoses du corps dansant sur les scènes parisiennes, du ballet romantique à la Revue nègre », European Drama & Performances Studies (Consuming Female Performers. 1850-1950, sous la dir. de Sabine Chaouche et Clara Sadoun-Edouard), Classiques Garnier, n°5, 2015-2, p. 109-122.

  • « Montrer et dire le merveilleux sur les scènes françaises du XIXe siècle », Romantisme, n° 170, 2015-4, p. 76-86.